Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 10:48

Union par choix ou union par nécessité

Le Parti Sam Rainsy et le Parti des Droits de l’Homme ont récemment signé un accord d’alliance en vue de préparer des élections prochaines. Les résultats des élections législatives en 2008 (26 sièges pour PSR et 3 sièges pour PDH) ne sont pas généreux pour les dirigeants de ces deux partis. Nous pouvons en commenter ainsi : un bon début pour le PDH et un début de stagnation pour le PSR. Ces derniers peuvent toujours dire que les élections n’étaient pas libres et équitables. Mais, une chose est sûr que les prochaines élections ne seront jamais «libre et équitable». Comment réagir ? Que proposer ?

Une maxime dit depuis la nuit des temps que «l’union fait la force». En 2008, cette maxime fut ignorée par le PSR et PDH. Un proverbe dit aussi «il faut mieux tard que jamais». Mais, nous le savons qu’à chaque erreur commis, elle offre un avantage psychologique à l’adversaire. A chaque victoire de ce dernier, elle renforce sa confiance dans la méthode utilisée. Nous sommes certains qu’Il continuerait de les utiliser dans les prochaines compétitions : On ne change pas la méthode qui gagne.

Aujourd’hui, le PSR et PDH veulent faire une alliance. La question est de savoir : est-ce qu’une alliance par choix ou par nécessité ? Mais quelle est la différence entre les deux ?

Alliance par choix (hypothèse) : Ils ont fait un choix de faire une alliance et dans cette union, chaque parti peut y avoir sa propre stratégie pour se développer. Trois possibilités sont :

 

  • Faire : Il (parti) veut maîtriser son développent. Ce développement doit passer, à court ou à moyen terme, par l’absorption de l’autre,
  • Faire faire : Il s’adresse à l’autre parti et fixe ses règles selon ses propres critères pour assurer son développement, c’est l’alliance par domination,
  • Faire avec : Il collabore avec l’autre parti dans le cadre de l’alliance selon des critères de confiance et d’affinité.

Dans le mot «choix», il y a un sens de «liberté». On fait l’alliance par choix dans une situation où il n’y a pas contrainte implicite et explicite au sein de chaque parti et dans un environnement politique seine. L’avantage de faire l’alliance par choix, c’est la souplesse, son inconvénient, c’est la fragilité.

Alliance par nécessité (hypothèse) : Un proverbe dit : la nécessité contraint la loi. Dans la situation de l’alliance entre le PSR et PDH, la nécessité oblige chaque parti à enfreindre ses propres intérêts, c’est-à-dire la loi du parti. Par nécessité, parce que leur adversaire est fort et puissant. Chaque parti a trois possibilités :

  • Faire : Il veut aider le peuple khmer à sortir de la pauvreté, trouver la justice et d’espoir. Pour le faire, il faut gagner l’adversaire et pour le gagner, la fusion des deux partis est une nécessité,
  • Faire faire : Les meilleures idées doivent être encouragées et appliquées partout, c’est la fusion par excellence,
  • Faire avec : Ils (les membres) travaillent ensemble dans un objectif unique : aider le peuple khmer.

L’avantage dans l’alliance par nécessité, c’est l’efficacité et son inconvénient, c’est la contrainte.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SREY SANTHOR - dans Réflexions et débats
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sangha OP
  • Le blog de  Sangha OP
  • : La grande Voie n'a pas de porte. Des milliers de routes y débouchent. (Proverbe zen)
  • Contact

Recherche

Liens