Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 08:31
Dans le N° 2, il y a six règnes des rois khmers : - Le règne de Preah Bat Ponhea Sours (1048-1099). - Le règne de Preah Bat Serey Vuchak (1099-1163). - Le règne de Preah Lompong (1162-1217). - Le règne de Preah Angkir (1217-1275). - Le règne de Preah Soryapoir (1275-1340). - Le règne de Preah Sotheanreach (1345).

LE REGNE DE PREAH BAT PONHEA SOURS (1048–1099).
En l’an 1048, Ponhea Sours succéda à son frère. Il nomma son neveu, Preah Séreyrath, prince héritier du royaume. Il célébrait les funérailles de son frère pendant 37 jours. Ponhea Sours était un roi juste et honnête. Il poursuivait la politique de son frère en développant davantage le bouddhisme et en faisant construire et réparer plus de cent pagodes. Pendant le règne de Ponhea Sours, le pays était prospère : pluie était abondante pour la culture du riz. En l’an 1070, le roi fêta son 22e anniversaire de son couronnement. Cette année, il y avait un homme, nommé Chay, qui se prétendait être un homme prédestiné roi. Il se rebellait contre Ponhea Sours. Pour réprimer cette rébellion, le roi confia la mission aux deux généraux, Ponhea Chhak (ministre de l’intérieur) et Ponhea Kralahom (ministre de la mer). Au cours du combat, Chay fut capturé vivant par l’armée royale et fut exécuté sur le champ par les deux généraux. Au retour à la capitale royale, les deux Ponhea se précipitèrent au palais pour informer le roi de leur victoire. Et pour les remercier, le roi offrit beaucoup de cadeaux à ses deux généraux victorieux. Le roi n’avait pas d’enfant. À 48 ans, il tomba gravement malade. Il fit venir au palais son neveu, Preah Séreyrath, pour lui dire sa dernière volonté : Après ma mort, tu seras roi des Khmers. En tant que roi, tu dois poursuivre la politique de ton père et la mienne. Tu dois développer davantage la religion bouddhiste dans notre royaume. Après la mort d’Ang Sours, Preah Séreyrath fit proclamer roi par le Conseil de la couronne. Note 2 : On ne trouve pas la trace du roi Ponhea Sours, ni dans les livres déposés à la bibliothèque royale, ni dans les récits d’histoire des rois khmers, écrits par Preah Sangtheakvong. Selon ce dernier, le nom de successeur du roi Ta Trasakpaem ou Ang Chay, était Preah Nipeanbat.

LE REGNE DE PREAH BAT SEREY VICHAK (1099–1163).
Agé de 67 ans, Preah Séreyrath succéda à son oncle, le roi défunt Ang Sours. Il fut couronné roi sous le nom de règne Preah Bat Serey Vichak. Il était un roi juste et honnête. Il poursuivait la politique de son père et de son oncle. En l’an 1144, la reine Kuntha Bottom donna au roi un fils, nommé Preah Lompong. Le roi aimait beaucoup son fils. Il ordonna aux grands-maîtres de tous les métiers du palais d’apprendre à son fils toutes les connaissances existées sur la terre jusqu’à son fils devint à son tour un grand-maître dans l’art militaire et la science du gouvernement. Ainsi, le roi nomma son fils prince héritier du royaume. Le roi mourut à l’âge de 133 ans, après 60 ans de règne. Après sa mort, son fils, Preah Lompong fut proclamé roi par le Conseil du trône. Note 3 : On ne trouve pas la trace du règne de Preah Bat Serey Vichak dans les autres documents d’histoire des rois khmers.

LE REGNE DE PREAH LOMPONG (1162–1217).
Preah Lompong fut couronné roi en 1163. Il prit sa première femme comme reine et lui donnèrent un nom de sacre Samdech Phakatey Preah Mohaksachtrey Chakrapat. Il célébra les funérailles de son père pendant trois mois. Il poursuivait la politique de son père. Pendant son règne le royaume était prospère. En l’an 1197, la reine donna un fils au roi, nommé Preah Reach Ang Kir. Le roi s’éteignit en 1217 à l’âge de 75 ans après 55 années de règne. Son fils Preah Ang Kir succéda à son père. Note 4 : On ne trouve pas la trace de la reine-mère dans les autres documents.

LE REGNE DE PREAH ANG KIR (1217–1275).
Preah Ang Kir succéda à son père à l’âge de 20 ans. Il épousa une de ses cousines et l’éleva au rang de reine avec un nom de sacre Samdech Preah Phakatey Ksachtrey Sérey Chakrapat. Il célébra les funérailles de son père pendant 3 mois. En l’an 1225, le roi décida de parcourir le royaume pour faire une inspection. Arrivé dans la région de Tonlé Thom, il ordonne à sa suite de dresser une tente royale à côté de l’ancien palais royal dans la province Bane Chey (province Kandal d’aujourd’hui). Il fit venir le prince gouverneur de cette province pour qu’il fasse un compte-rendu complet sur la situation de sa province. À la fin de la réunion du travail, le roi posa une question au gouverneur : - Pourquoi Chao n’habite pas dans l’ancien palais ? - Je n’habite pas dans ce palais parce qu’il est hanté par l’esprit de l’ancien roi. Dans le passé, Il y avait des gens qui y habitaient ; ils voyaient apparaître le fantôme de l’ancien roi qui venait leur chasser de son palais. Ces gens étaient terrifiés et tombés tous gravement malade. - Si j’aménageais ce palais en pagode, que pensiez-vous, dit le roi au chef religieux de la province, nommé Samdech Preah Neak Séna Mohathérak, présent à la réunion. L’idée du roi était approuvée par tous les assistants à la réunion. Une fois approuvé, le roi ordonna au chef des services des travaux d’aménager l’ancien palais en temple et fit construire au nord de ce temple des logis pour les moines Il nomma Samdech Preah Neak Séna Mohathérak chef de la nouvelle pagode dont le nom était Nokor Tougn. Une fête en conformité avec la religion bouddhiste fut organisée pour inaugurer la pagode Nokor Tougn. Le roi Preah Ang Kir avait un fils avec la reine dont le nom était Soryapoir. Le roi mourut à l’âge de 78 ans après 58 ans de règne. Son fils Soryapoir lui succéda. Note 5 : On ne trouve pas la trace du roi Preah Ang Kir dans les autres documents d’histoire des rois khmers.

LE REGNE DE PREAH SORYAPOIR (1275–1340).
Preah Soryapoir devint roi à l’âge de 23 ans. Il épousa sa demi-sœur, nommé Samdech Preah Phakatey (nom de sacre). Le récit du règne du roi Preah Soryapoir dans la chronique des rois khmers commence par une bataille entre deux unités de la cavalerie khmère et siamoise. Une colonne de la cavalerie de 100 cavaliers de la garde royale Siam, commandée par le souverain en personne, était poursuivie par la cavalerie khmère dans la province de Mlou Prey (Preah Vihear d’aujourd’hui). La colonne siamoise transportait avec elle beaucoup d’objets de valeur : - Une statuette du Preah Ong Mark (mot inconnu en cambodgien), - Une boite à bétel incrustée de diamants, - Un plateau à habits incrustés de diamants, - Un arc incrusté de diamants, - Deux étuis de l’épée, l’un en or et l’autre en cuivre, incrustés de diamants, - Un poignard dont la poignée est incrusté de diamants, - Une paire de statuettes de dieu de feu plaquées d’or, - Une paire de lance à trois fers en or dont la hampe est incrusté de diamants. - Au bout de quelques heures de poursuite, tout près de la frontière khméro siamoise, Okgna Yaum Reach Tekyau Yath, gouverneur khmer, avec six officiers, interceptèrent les siamois. Sans attendre l’arrivée des autres cavaliers, ils livrèrent aussitôt la bataille aux ennemis et tuèrent quarante cavaliers siamois. Terrifiés par l’exploit des assaillants khmers, les siamois jetèrent tous les objets emportés par terre et cherchèrent en vain à s’enfuir. Aperçut le roi siamois à quelques mètres de lui, Yath s’empressa d’aller le tuer. Ce dernier lui supplia de laisser la vie sauve en échange avec son collier de diamants. Vu le collier jeté par terre par l’ennemi royal, Yath sauta de son cheval pour le ramasser. Venant d’arriver sur les lieux, Okgna Tekyau Borareach, commandant de la cavalerie khmère, s’en aperçut et ordonna à Yath de remonter immédiatement sur le cheval et poursuivre le combat. Profitant de la confusion dans les rangs des khmers, le roi siamois et ses hommes réussirent à traverser la frontière. Cependant un renfort siamois, commandé par le gouverneur de la province Nokorreach, arriva et s’engagea dans le combat aussitôt pour repousser hors de la frontière siamoise les assaillants khmers avec succès. Le roi du Siam se retira dans sa capitale royale et régna pendant cinq ans en paix dans son royaume. À l’âge de 40 ans, le roi Soryapoir tomba gravement malade et mourut soudainement. Son fils Preah Sotheanreach prit sa succession.

LE REGNE DE PREAH SOTHEANREACH (1345).
Après quelques mois de règne, le roi Preah Sotheanreach mourut de maladie. Son fils aîné, Preah Lompong Reachea fut proclamé roi par le Conseil de la couronne. Traduction non officiel par Sangha OP

Partager cet article

Repost 0

commentaires