Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 06:04

Chine- Cambodge : L'Idéologie et la Realpolitik

 

Dans la mondialisation, sauf la Corée du Nord, un régime nerveux et imprévisible, la Chine Populaire change son allure et son langage, quand il s'agit des intérêts économiques du pays. Mais la Chine fait comprendre à tous ses partenaires économiques, grands ou petits, qu'il est toujours un État communiste pur et dur et son ennemi de classe est toujours celle du capitalisme. Marx, Engel et Lénine sont toujours honorés par le Parti Communiste Chinois (PCC), comme dogme, mais dans la pratique, celui-ci doit être adapté au contexte du moment.

 

Trois politiques menées par le PCC, lesquelles sont différentes, mais cohérentes dans le cadre de la mondialisation : Politique intérieure, fondée sur une idéologie communiste ; Politique extérieure, fondée sur le pragmatisme et Politique économique, fondée sur la realpolitik.

 

Je n'ai pas besoin d'entrer dans le détail de la politique intérieure de la Chine, parce que nous connaissions tous par cœur les fondamentaux de l'idéologie communiste, vrai matamore qui incite la lutte des classes et la révolution. Je n'ai pas besoin non plus de l'éplucher, car son bilan est catastrophique pour l'humanité. Cela est sans doute en contradiction avec Marx. Celui-ci se contredit aussi lui-même : "Aucune révolution ne vaut la vie d'un homme, puisque sa finalité est de le libérer". J'essaie donc de répondre aux questions suivantes : Quel est le fond idéologique du Communisme, La dictature. Quel est le culte idéologique d'un Communiste ? Le pouvoir, Quel est son dieu idéologique ? Joseph Staline (1922-1953).

 

En matière de la politique extérieure de la Chine, nous le savions qu'elle soutienne tous les régimes totalitaires dans le monde : La Corée du Nord, le Cuba, la Birmanie, de certains pays africains etc. et les autres pays, dont l'obsession antiaméricaine s'est affichée. Elle dénonce l'impérialisme de l'oncle Sam, mais elle n'avait pas hésité à envoyer ses soldats pour occuper le Tibet. Cela, n'empêche pas qu'elle participe aux forums internationaux où l'on discute les droits de l'Homme, la liberté de culte, et toutes les affaires touchant au progrès de l'humanité, par exemple, la santé publique, l'environnement etc.

 

Quand il s'agit des affaires économiques, la Chine est amie de tout le monde, y compris le Taiwan, son opposant territorial, les Etats-Unis, son opposant idéologique, la Russie et l'Inde, ses opposants frontaliers. La Chine est une banquière mondiale. Elle prête même son argent disponible aux hommes d'affaires américains. Elle investit dans le vin français et les industries de loisirs comme le Club Méditerranée dont le fils du Président Giscard d'Estaing est le PDG. La Chine est partout dans le monde. En Afrique, son aide économique et ses investissements en capitaux comme partenaires avec les agents économiques locaux sont en vitesse de TGV, mais ce n'est pas celui de la SNCF, mais celui de la marque chinoise. En Asie, on ne voit que les enseignes chinois partout dans les grandes villes. Elle est reconnue aujourd'hui comme une des grandes puissances économiques du monde. 

 

La Chine est membre du Conseil de Sécurité de l'ONU, avec ce statut, elle peut mettre son veto à toutes les décisions concernant les grandes affaires de la planète. Avec son pouvoir économique et son pouvoir politique international, elle joue parfois un rôle de fauteur de troubles dans les pays où la démocratie n'est pas une priorité, de gardien de l'idéologie communiste, après l'effondrement de l'URSS et d'usurier dans l'économie mondiale. Partout où elle amène ses capitaux pour investir, il est certain qu'elle se comporte d'abord comme une nation commerçante, ensuite comme une puissance mondiale et enfin comme anti-capitaux des pays occidentaux. La Chine n'amène jamais la démocratie en Afrique et en Birmanie. Je ne crois pas qu'elle jouera un rôle de contrepoids servant à contrebalancer le poids vietnamien au Cambodge. La Chine commerçante est déjà au Cambodge depuis 1993, mais sa présence mercantile n'aide pas ce pays à faire avancer sa démocratique et empêcher le Vietnam d'être un lion qui fait trembler les Khmers et qui empiète leurs terres. La Chine comme partenaire commercial du Cambodge n'est pas non plus négatif pour l'économie khmère, mais il ne faut pas attendre d'elle de rien plus, ni rêver qu'elle fasse baisser la température du pouvoir actuel. Bien sûr, la statue d'airain de la Chine nous fait toujours rêver d'être son ami depuis la conférence de Bandung en Indonésie (18 au 24 avril 1955). M. Chou Eng Lay, alors Premier Ministre de la Chine Populaire, avait fait une promesse au Prince Sihanouk que son pays aide le Cambodge à se développer, à se protéger contre toutes formes d’agression venant de ses pays voisins et des pays impérialistes, petits ou grands. Je constate que cette promesse ne soit qu'une simple conversation de courtoisie entre le grand éléphant chinois et le petit chevreuil khmer, parce que le lion vietnamien continue de régner sur le territoire khmer. Aide toi, le ciel t'aidera, c'est mon dernier mot d'un pessimiste éternel quand j'entends que mes compatriotes continuent de voir la Chine comme un messie. Pour moi, la Chine faisait depuis toujours plus de mal que du bien au peuple khmer.   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PASCALE SEYNAEVE 15/02/2011 22:50



suis entrain d'écrire un livre sur le cambodge, y suis restée un an et suis contente de voir une résistance au communisme et aux chinois; j'ai vécu à battambang et phnom penh et suis allée
partout dans votre beau pays.je suis pessimiste, mais je sais que beaucoup n'ont pas pu parler et restent en résistance.courage, votre pays est beau, émouvant,et lumineux;vos enfants magnifiques.



Chausay 20/12/2010 12:57



Il vaut pas parler de celui qui est mort  politiquement Il ne peut pas être ressuscité.


 Ericre ,effacer  ,récrire puis effacer ne donne plus rien en idée et en valeur.



Présentation

  • : Le blog de Sangha OP
  • Le blog de  Sangha OP
  • : La grande Voie n'a pas de porte. Des milliers de routes y débouchent. (Proverbe zen)
  • Contact

Recherche

Liens