Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 07:56

 

DSC05407

L’éternel recommencement

 

Kem Sokha et ses amis sont les hommes les plus heureux du monde, car la proclamation provisoire des résultats électoraux du 28 juillet par le CNE (Comité national d’organisation des élections) est une aubaine pour eux. Pourquoi ? Parce que cette proclamation leur donne d’ores et déjà un statut de députés élus pour la 5ème législature : Un acompte que Hun Sen leur accorde sur la prime de mérite de leurs efforts pour l’aider à rester au pouvoir pendant encore 5 ans : Un plat d’entrée pour leur donner un appétit avant d’attaquer le plat principal : accepter de siéger dans une Assemblée Nationale qui va donner à nouveau le pouvoir totalitaire à Hun Sen pour diriger le pays essuyé par l’invasion en masse des colons vietnamiens depuis 1979, ruiné par la corruption généralisée, martyrisé par le système de justice pour les riches et alangui par le manque de travail pour les jeunes et les paysans. Ces 4 facteurs sont les causes majeures de l’effondrement du pouvoir totalitaire de Hun Sen. Le régime actuel, composé des 3 forces du mal, communisme, monarchisme démodé et totalitarisme, est au bout de souffle. Peu à peu la ruine se prépare ; de profondes lézardes qu’on ne voit pas se ramifient dans l’ombre et mettent en poudre au-dedans cette formation vieillie qui fait encore masse au dehors ; et voilà qu’aux élections non-démocratiques du 28 juillet, tout à coup, ce régime devient difforme, l’édifice se disjoint, se décloue. Alors tout ne tient plus à rien. Pourquoi le PSN, le vainqueur présumé, chercherait-il à le sauver ? Pour la paix civile et la stabilité politique ? Tout le monde le sait qu’il n’y en ait que pour Hun Sen et son maître, le Parti communiste vietnamien. Il faut toujours revoir les images de l’arrogance de Hun Sen et son serviteur : Pendant cinq heures à l’Assemblée Nationale, le Premier des scélérats a interdit les députés de l’opposition de lui poser des questions sur ses mensonges concernant les tracés de frontières khméro-vietnamiennes et Chieng Von, a chassé Son Chhay, député et chef de groupe du Parti Sam Rainsy à l’Assemblée Nationale, de la maison du peuple khmer comme un chien ; je me pose donc la question, ce Chieng Von, n’est-il pas un Khmer pour qu’il soit insolent dans la maison du peuple khmer ? Voilà faut-il attendre de cet homme-là, et il y en a beaucoup d’autres comme ce Chieng Von, qui continuera de traiter les députés de l’opposition comme des chiens, si le PSN acceptait de collaborer avec le PPC, le parti au pouvoir.

 

Le peuple khmer n’entend plus parler de Sam Rainsy, où se cache-t-il ? N’est-il pas atteint une paralysie mentale ou physique pour que Kem Sokha, son vice-président, reprenne les rênes du parti pour négocier avec Hun Sen ? Avec ce scénario que l’on a déjà connu depuis 1991, le peuple khmer sent déjà l’air de recommencement, parce qu’il voit que ses représentants élus sont en train de négocier avec Hun Sen pour bénéficier le privilège du titre de « Son Excellence ». Sam Rainsy va-t-il se plier à la décision de Kem Sokha et ses faux amis d’accepter cette voie pour le siège de son épouse, élue à Phnom-Penh ? Pour moi, je suis certain que le PSN, avec ses 55 élus, acceptera de collaborer avec Hun Sen et Sam Rainsy aurait un poste d’honneur avec le titre de « Samdech » dans les rangs des caciques du régime : un poste d’ambassadeur en Chine, pourquoi pas ? Ô Bouddha !, je préfère que mon pronostic soit faux et dans ce cas-là, j’accepte volontiers que les amis de Sam Rainsy et les supporteurs du PSN me traitent de fou.

 

 

Mais le recommencement est déjà commencé depuis le départ de Sam Rainsy de Phnom-Penh pour le mariage de sa fille et en voyage à l’étranger avec le passeport français. Bien sûr Sam Rainsy a actuellement pignon sur rue au Cambodge, mais pourquoi ses supporteurs appellent les Khmers à l’étranger à manifester à Genève ou ailleurs, cela n'appelle-t-il pas un recommencement qu’ils firent déjà depuis plus de deux décennies ?  Ils ont au moins la patience de persévérer la poursuite dans cette impasse. Bon courage ! Cette pratique est politiquement incorrecte, parce que la fantasmagorie ne rime pas avec l’efficacité. Sont-ils des millénaristes khmers qui attendent toujours, en faisant la même chose depuis la nuit des temps, le messie, nommé Preah Bât Thomeuk qui viendrait un jour pour sauver le peuple khmer ? Cette fadaise est progressivement devenue stupide. Tout le monde le sait maintenant que la majorité des Khmers, en particulier les jeunes, sont prêts à s’opposer au maintien de Hun Sen au poste du Premier ministre : C’est un atout – c’est une chance pour le peuple khmer de voir naître cette volonté. Forts de vos succès récents, gagner les sièges de députés, Sam Rainsy et Kem Sokha, vous devez trouver ridicules d’affirmation le contraire de vos succès avec le peuple et pour le peuple. Vos refus de poursuivre la volonté du peuple n’émergent aucune énergie créatrice pour la démocratie, aucune théorie alternative pour la gouvernance du pays, aucune idée positive pour l’humanité. À vous de choisir ? Quant à la majorité de vos compatriotes, ils ont déjà fait leur choix en choisissant votre parti comme facteur de puissance du changement nécessaire pour le pays. Prenez garde : la volonté du peuple est une force ; elle ne respecte qu’une seule règle de comportement : l’honnêteté. Si vous en êtes, elle vous garantit éternellement son soutien dans vos actions, sinon, l’avenir vous le dira. Il faut bien comprendre aussi que vous risquez de constater assez vite que vous ne sauriez agir efficacement à partir d’analyses erronées dont la négociation avec le PPC en est une. C’est ce parti communiste qui a inventé et réalisé les deux régimes les plus criminels jamais infligés au peuple khmer et à l’espèce humaine. Le régime des Khmers Rouges qui a provoqué le cataclysme d’une ampleur sans précédent durant les années 1975-1978 : plus de 2 millions de morts, et le régime des Khmers Vietminh qui a placé le pays sous l’occupation des forces armées vietnamiennes depuis le 7 janvier 1979. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sangha OP
  • Le blog de  Sangha OP
  • : La grande Voie n'a pas de porte. Des milliers de routes y débouchent. (Proverbe zen)
  • Contact

Recherche

Liens