Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 13:23

 

Points de repères sur la vie politique de la République khmère

 

Cette chronologie permet aux lecteurs de suivre facilement mon récit sur « l’échec de la République Khmère ». Elle donne aussi une vue globale sur la vie politique de cette république qui était née pour les uns comme un garant de l’avenir heureux du peuple khmer et pour les autres comme une annonce du cataclysme dans le pays. Mais après sa mort, le peuple khmer plongeait dans les ténèbres des Khmers Rouges dont la mort était son seul espoir de finir avec sa souffrance.

 

1970

- 6 Janvier 1970 : Le Prince Sihanouk quitte hâtivement le Cambodge pour la France avec sa famille.

- 3 Février 1970 : Le gouvernement de sauvetage de Lon Nol se saisit de l’affaire d’une importante contrebande d’étoffes en provenance de Hong Kong. Est impliqué, entre autres, le Colonel Oum Manorine, Secrétaire d’Etat à la Défense en surface et beau-frère de Sihanouk.

- 8 Mars 1970 : Manifestation contre les Vietcong et les Nord-Vietnamiens à Svay Rieng, afin d’exiger leur retrait du territoire khmer.

- 11 Mars 1970 : Manifestation à Phnom-Penh contre les Vietcong et les Nord-Vietnamiens. Les ambassades du Nord-Vietnam et du GRP sont mises à sac par les manifestants.

- 12 Mars 1970 : Le Prince Sihanouk adresse un télégramme au gouvernement et désapprouve l’attitude des manifestants.

- 14 Mars 1970 : Annonce du retour de Sihanouk à Phnom-Penh, on l’attend à l’aéroport, mais il se rend à Moscou.

- 16 Mars 1970 : Réunion sans aucun résultat entre la délégation khmère et la délégation du Nord-Vietnam/GRP. – Deuxième manifestation anti-vietnamienne à Phnom-Penh devant l’assemblée Nationale qui est réunie  pour étudier l’affaire contrebande du Colonel Oum Manorine. Les manifestants exigent le retrait des troupes VC/NVN des territoires khmers et condamnent ceux qui ont « vendu les terres khmères » aux Vietnamiens. En séance à huis-clos, certains députés avancent que Sihanouk doit être démis de ses fonctions de Chef de l’Etat. – Avec l’approbation de la Reine Kossamak, le gouvernement de Lon Nol a envoyé une délégation, composée du prince Kantol et de M. Yem Sambaur, pour exposer à Sihanouk de la situation réelle dans le pays. Sihanouk refuse de la recevoir.

- 17 Mars 1970 : Dans la soirée, Lon Nol annonce à la radio l’arrestation du Commandant Bou Hol, Chef de la police municipale, connu pour sa fidélité au prince.     

- 18 Mars 1970 : Alors qu’il est en voyage officiel en URSS, le Prince Norodom Sihanouk est démis de ses fonctions du Chef de l'État par le Parlement khmer à 13h30.

- 19 Mars 1970 : Le Général Lon Nol lance un ultimatum aux Vietcong et Nord-vietnamiens pour qu’ils retirent leurs troupes des territoires khmers dans un délai de 48 heures. – Appel radiodiffusé de Pékin du Prince Sihanouk, au soulèvement général des Khmers contre le gouvernement de Lon Nol.

- 20 Mars 1970 : Les Etats-Unis reconnaît le nouveau régime de Lon Nol. - Rattachement de la J.S.R.K. (Jeunesse Socialiste Royale Khmère) au Ministère de l'Education nationale (auparavant elle dépendait directement du Chef de l'État).

- 21 Mars 1970 : Yem Sambaur est investi par l'Assemblée Nationale comme Ministre des Affaires Etrangères (en remplacement du Prince Norodom Phurissara).

- 23 Mars 1970 : Proclamation de Sihanouk. Appelle tous les Khmers à former un Front uni national du Kampuchéa (FUNK).

- 24 Mars 1970 : Renouvellement du Comité Central du Sangkum Reastr Niyum. In Tam est élu Président, Trinh Hoanh Secrétaire Général. Création d'un Comité Nationale de Sauvetage.

- 26 Mars 1970 : Soutien sans réserve des députés khmers rouges Khieu Samphan, Hou Youn et Hu Nim, partis pour le maquis.

- 26-27 Mars 1970 : Troubles de Kompong Cham ; lynchage par des pro-Sihanoukistes de deux députés de la circonscription, marche des émeutiers sur Phnom-Penh.

- 28 Mars 1970 : Promulgation d'une loi de plein pouvoir au gouvernement de sauvetage.

- 29 Mars 1970 : La colonne de voiture, occupées par des manifestants, venant de Kompong Cham, se dirige vers Phnom-Penh pour réclamer le retour de Sihanouk est arrêtée par l’armée. Les manifestants, manipulés par les communistes vietnamiens, sont sévèrement réprimés par l’armée. – Les troupes Nord-vietnamiennes et Vietcong lancent des offensives contre l’armée khmère à partir des territoires khmers.

- 30 Mars 1970 : Le Gouvernement de Sauvetage annonce l'entrée des troupes Viêt-Cong dans la région de Snoul et de Kratié. Perte des provinces du Nord-Est.

- 2 Avril 1970 : Le Ministère de l'Information dément que le Gouvernement ait pris contact avec M. Son Ngoc Thanh. Libération des détenus politiques.

-  4 Avril 1970 : Appel du gouvernement de sauvetage "invitant" les corps constitués et toutes les couches sociales à faire connaître leur avis sur la monarchie et la République Kret (Loi) 198/70/CE portant suppression du Haut Conseil du Trône.

- 7 Avril 1970 : Date de compagne en faveur de la République dans la presse de langue khmère.

- 8 Avril 1970 : Le Mouvement du "Sangkum Reastr Niyum" invite le gouvernement de sauvetage à transformer d'urgence le Cambodge en une République.

- 11 Avril 1970 : - Marche de la Concorde Nationale. Discours du Général Lon Nol : "Nous promettons d'envisager par tous les moyens, mais toujours dans la légalité, l'établissement du régime républicain au Cambodge. - Interdiction est faite aux ressortissants vietnamiens de circuler à Phnom-Penh de 18h à 6h. Début de la répression antivietnamienne.

- 28 Avril 1970 : Création du Comité Juridique et Constitutionnel chargé d'étudier et d'élaborer le régime républicain.

- 30 Avril 1970 : Intervention américano sud-vietnamien au Cambodge.

- 2 Mai 1970 : Ouverture de négociation entre Saïgon et Phnom-Penh pour régler le sort des Vietnamiens du Cambodge.

- 3, 4, 5 Mai 1970 : Congrès du FUNK à Pékin et création du Gouvernement d’Union Nationale du Kampuchéa (GRUNK) présidé par Norodom Sihanouk. Ce gouvernement comporte deux parties : L’une basée à Pékin, l’autre en zone libérée du Cambodge et dans le maquis cambodgien.  

- 14 Mai 1970 : Lettre du Prince Sirik Matak déclarant qu'il abandonne son titre royal.

- 16 Mai 1970 : - Auto-dissolution du Comité Central du Front National de Libération du Cambodge (Khmer Serei de Son Gnoc Thanh), ralliement au gouvernement de Sauvetage. - Ouverture de la Conférence de Djakarta sur le Cambodge.

- 19 Mai 1970 : Création à l'Assemblée Nationale d'un "Centre national pour le recueil des renseignements".

- 21 Mai 1970 : Communiqué radiodiffusé du Général Lon Nol : Jusqu'à présent, conformément aux vœux unanimes de nos compatriotes, la transformation de notre pays en république Khmère s'effectue rapidement et dans la bonne voie".

- 10 Juin 1970 : Occupation des temples d'Angkor par les forces communistes vietnamiennes.

- 13 Juin 1970 : Création du Comité chargé de suivre l'évolution des esprits et des idées de la République Khmère.

- 16 Juin 1970 : La Chambre crée en son sein un Comité exécutif chargé de suivre l'évolution de la situation politique et militaire du pays. Cette création provoque un conflit larvé avec le Gouvernement).

- 17 Juin 1970 : - Les Forces Armées Khmères perdent le contrôle du temple d'Angkor. – Création d'"assistants" conseillers auprès du Président du Conseil des Ministres.

- 25 Juin 1970 : Décret portant mobilisation générale.

- 27 Juin 1970 : Motion des Chambres accordant leur pleine confiance à Lon Nol et Sirik Matak.

- 30 Juin 1970 : Retrait des troupes américaines et persistance des bombardements américains des zones sous le contrôle des forces communistes vietnamiennes. Les troupes sud-vietnamiennes restent dans la province de Kompong Cham.

- 1er Juillet 1970 : Remaniement ministériel.

- 2 Juillet 1970 : Message de Cheng Heng, Chef de l'État : Je décide de confier les Généraux Lon Nol et Sirik Matak la mission de prendre les mesures qui s'imposent en vue de résoudre efficacement les graves problèmes de l'heure.

- 5 Juillet 1970 : Le Prince Sihanouk est condamné à mort par le Tribunal militaire.     

- 1er Août 1970 : Le Journal Officiel remplace la mention Royaume du Cambodge par celle d'État du Cambodge. La Reine mère est contrainte de quitter le Palais-Royal.

- 3 Août 1970 : Suppression du Comité exécutif de l'Assemblée nationale.

- 14 Août 1970 : Annonce de la nomination de Son Gnoc Thanh "Conseiller du Gouvernement".

18 Août 1970 : Rentrée de l'Assemblée Nationale. Investiture du Gouvernement remanié.

- 25 Août 1970 : Les Etats-Unis d'Amérique accorde une aide à l'État du Cambodge de 40 millions de Dollars.

- 28 Août 1970 : Visite à Phnom-Penh du Vice-Président des Etats-Unis, Spiro Agnew. Lon Non, frère du Général Lon Non, réunit ses proches au Comité de Coordination de la Défense nationale (COC/DN) pour étudier la question de la proclamation de la république du Cambodge.

- 29 Août 1970 : Publication du projet constitutionnel d'inspiration parlementaire (projet Ung Mung).

- 25 Septembre 1970 : L'Assemblée Nationale proroge pour 6 mois la loi sur la Nation en danger (Kram 448/CE du 31/10/70).

- 5 Octobre 1970 : Décision des deux Chambres en séance commune de proclamer la République.

- 7 Octobre 1970 : Vote de la Loi proclamant la République.

- 9 Octobre 1970 : Cérémonie de proclamation solennelle de la république Khmère.

- 14 Octobre 1970 : Kram (loi) 450/70/CE voté par l'Assemblée Nationale portant sur la libéralisation du commerce d'import-export. Projet de libéralisation du secteur bancaire.

- 23 Novembre 1970 : Prolongation par le Chef de l'État du mandat de l'assemblée Nationale. Ouverture de la 1ère session de la 5ème année de l'Assemblée Nationale.

- Décembre 1970 : Querelle sur l'incompatibilité du mandat parlementaire et l'exercice de certaines fonctions (diplomates, gouverneurs, militaires).

- 25 Décembre 1970 : Décret-Loi établissant la censure (n° 15/70/DL CE).

 

1971

- 2 Janvier 1971 : Suspension du journal Khmer Ekhareach.

- 21 Janvier 1971 : L'aéroport international de Pochentong est bombardé par des roquettes 122 des forces Viêt-Cong.

- 8 Février 1971 : Le Général Lon Nol est frappé d'hémiplégie.

- 13 Février 1971 : Lon Nol quitte le Cambodge pour se soigner à Honolulu (U.S.A.) pour se soigner. Le Prince Sirik Matak assure l'intérim.

- 18 Février 1971 : Dissolution du Sangkum Reastr Niyum.

- 2 Mars 1971 : Signature des accords sur les aides américaines.

- 7 Mars 1971 : Le Colonel Lon Non crée le « Comité républicain ».

- 12 Avril 1971 : Le Général Lon Nol retourne au Cambodge.

- 20 Avril 1971 : - Le Général Lon Nol donne sa démission du Chef du gouvernement. Le Prince Sirik Matak continue d'assurer l'intérim. – Promulgation de la Loi Constitutionnelle confiant l'élaboration de la nouvelle Constitution à une Commission mixte élargie.

- 21 Avril 1971 : L'Assemblée nationale émet le vœu que Lon Nol soit élevé à la dignité de Maréchal.

- 30 Avril 1971 : Le Général est nommé Chef d'Etat-Major Général.

- 3 Mai 1971 : Fin de la crise ministérielle suite à la démission du Général Lon Nol.

- 6 Mai 1971 : Formation du nouveau gouvernement : Lon Nol, Président du Conseil ; Le Prince Sirik Matak, Président du Conseil Délégué ; In Tam, 1er Vice-Président du Conseil.

 - 11 Mai 1971 : Yem Sambaur est élu Président de l'Assemblée nationale en remplacement d'In Tam.

- Mai 1971 : Conflit entre l'Assemblée nationale et le Gouvernement à propos de l'augmentation du prix d'essence.

- 9 Juin 1971 : Kret nommant Lon Nol Maréchal.

- 29 Juin 1971 : L'Assemblée proroge l'état de Nation en danger.

- 8 Juillet 1971 : Lon Nol demande le droit de vote pour les militaires.

- 21 Juillet 1971 : Censure votée contre le Ministre du commerce et de l'Industrie, M. Khun Thay Ly.

- Août 1971 : Déclenchement de l'opération militaire Tchenla. Objectif militaire : Contrôle le centre du pays.

- 8 Septembre 1971 : Création, dans le cadre de la mobilisation générale d'un comité militaire de coordination et de liaison avec la commission mixte élargie chargée de l'établissement de l'avant-projet de Constitution.

- Septembre 1971 : - Conflit entre l'assemblée nationale et le Gouvernement à propos de l'interpellation du Ministre du commerce, M. Sok Chhong. – Débat parlementaire sur le droit de vote des militaires. – M. Douc Rasy perd la direction de la revue en langue française les réalités cambodgiennes.

- 23 Septembre 1971 : M. In Tam donne sa démission.

- 18 Octobre 1971 : Dissolution des Chambres transformées en Assemblée Constituante. Ordonnance n° 1 conférant le Pouvoir Législatif au gouvernement et n° 2 proclamant la nation en danger. Remaniement ministériel.

- 20 Octobre 1971 : Manifestation des moines et des étudiants pour demander à Lon Nol d’accepter les fonctions de Chef de l’Etat et un remaniement ministériel.

- 21 Octobre 1971 : Conférence de presse du Ministre de l'Information, Long Boret : "Il n'y a pas eu le coup d'État".

- 25 Octobre 1971 : Communiqué de Long Boret, Ministre de l’Information, précisant que Lon Nol ne peut accepter la fonction de Chef de l’Etat ou Président de la République tant qu’il n’y a pas de Constitution.

- 30 Octobre 1971 : Le Chef de l'Ordre Mahanikay proteste contre les tentatives de politisation de son ordre (manifestation des bonzes demandant l'accession de Lon Nol au poste de Président de la République).

- 8 Novembre 1971 : M. In Tam est élu Président de l'assemblée Constituante.

- 12 Novembre 1971 : Lon Nol demande à l’assemblée Constituante d’achever la rédaction de la constitution pour la fin janvier 1972, afin de pouvoir organiser un référendum le 15 Février 1972.

- 15 Novembre 1971 : La commission mixte arrête ses réunions et transmet ses travaux à l'Assemblée Constituante.

- Novembre 1971 : Les forces communistes lancent des opérations offensives. Nouvelle intervention massive des forces sud-vietnamiennes et des bombardements américains.

- 2 Décembre 1971 : Déroute de l’opération militaire « Tchenla ».

 

1972

- Février 1972 : L’Assemblée Constituante discute le projet de Constitution. Opposition de l'assemblée aux vues gouvernementales à propos de limitation le nombre des partis politiques et des références racistes du préambule.

- 25 Février 1972 : Conférence de presse de Kéo An, doyen de la Faculté de Droit. Il critique violemment Sirik Matak accusant ce dernier de corruption. Kéo An est révoqué de son poste. Cette mesure provoque le mécontentement des milieux estudiantins.   

- 10 Mars 1972 : Manifestation des étudiants et lycéens hostiles au maintien au pouvoir de Sirik Matak.

- 10 Mars 1972 : M. Cheng Heng démission de son poste du chef de l'Etat. Lon Nol remplace Cheng Heng. Il annonce la dissolution de l'Assemblée Constituante.

- 12 Mars 1972 : Sirik Matak donne sa démission du poste du Président du Conseil Délégué.

- 13 Mars 1972 : Dans un message à la nation, Lon Nol se proclame « Président de la République Khmère » et, en même temps, il définit le rôle du président de la République.

- 14 Mars 1972 : Prestation de serment du nouveau président de la république.

- 15 Mars 1972 : Lon Nol annonce la formation prochaine d’un nouveau gouvernement.

- 16 Mars 1972 : Sirik Matak annonce à la radio sa décision de se retirer de la vie politique.

- 21 Mars 1972 : Son Gnoc Thanh est nommé Président du Conseil des Ministres. Un commando des Viêt-Cong attaque les faubourgs de Phnom-Penh.

- 25 Mars 1972 : Début des travaux du comité d'élaboration de la Constitution.

- 9 Avril 1972 : Publication du Projet constitutionnel.

- 11 Avril 1972 : Publication de l'ordonnance portant organisation du référendum constitutionnel.

- 23 Avril 1972 : - A la télévision, un étudiant de Droit, Koy Pech, qui doit y expliquer la constitution, insulte Lon Nol de dictateur.

- 24 Avril 1972 : Son Gnoc Thanh ordonne d’arrêter Koy Pech, des polices militaires encerclent la Faculté de Droit où ce dernier s’est réfugié.

- 26 Avril 1972 : Le gouvernement de Son Gnoc Thanh ordonne de fermer les universités.

- 27 Avril 1972 : Devant la Faculté de Droit, vers 10 h, la force de l’ordre ouvre le feu sur les étudiants. Selon le gouvernement, il y a 20 blessés. Selon des étudiants, il y a des morts, parmi lesquels, il y avait le fils du Général Srey Ya. Celui-ci nie cette rumeur. Le journal Norkor Thom écrit que c’est le Commandant OP Kim Aun qui a donné l’ordre à la force de l’ordre de tirer sur les étudiants. Le gouvernement annonce que ce coup de feu est l’œuvre des agents communistes pour but de déstabiliser ses actions.  

- 30 Avril 1972 : Référendum constitutionnel : La Constitution est adoptée.

- Mai 1972 : Campagne pour les élections présidentielles. Trois candidats s'affrontent : Lon Nol, In Tam et Kéo An.

- 10 Mai 1972 : Sirik Matak est nommé par Lon Nol Conseiller spécial du Président de la République.

- 16 Mai 1972 : Grève des instituteurs contre une ordonnance présidentielle qui réforme le statut des fonctionnaires : "Cadre unique" pour les fonctionnaires.

- 4 Juin 1972 : Lon Nol est élu Président de la République. In Tam obtient une majorité des voix à Phnom-Penh. Kéo An dénonce des fraudes électorales.

- Août 1972 : Campagne pour les élections législatives. Le Parti Républicain de Sirik Matak, et le Parti Démocrate d'In Tam boycottent les élections. Seuls les Partis Social-Républicain (Lon Non et Hang Thun Hak) et Pracheachon, parti créé par Lon Non participent aux élections.

- 3 Septembre 1972 : Le parti Social-Républicain remporte 126 sièges de l'Assemblée Nationale.

- 8 Septembre 1972 : Violation manifestation populaire contre la rareté et la hausse des prix du riz.

- 17 Septembre 1972 : Elections pour le Sénat. Le Parti Social-Républicain remporte la totalité des sièges.

- 12 Octobre 1972 : À l'ONU 132 pays se prononcent pour la représentativité de la République Khmère. 11 pays votent contre la République Khmère : Albanie, Algérie, Chine Populaire, Congo, Cuba, Irak, Mauritanie, Roumanie, Sénégal, Syrie et Yougoslavie).

- 14 Octobre 1972 : Son Gnoc Thanh donne sa démission de son poste du Premier ministre.

- 17 Octobre 1972 : Hang Thun Hak est nommé Premier ministre.

- 28 Octobre 1972 : À l'ONU, la Commission de vérification des décisions de l'Assemblée générale approuve par 62 voix dont l'URSS l'octroi du siège du Cambodge à la République Khmère, contre 17 et 17 abstentions.

 - 31 Octobre 1972 : Création d'un Comité Nationale pour la Paix et la Concorde.

 

1973

- 8 Janvier 1973 : Lon Nol déclare : Pas de négociation avec Sihanouk".

- 27 Janvier 1973 : Signature à Paris des accords américano-vietnamiens mettant un terme à la guerre du Vietnam. Le Vietnam projette de se retirer du Cambodge. - Lon Nol ordonne la cessation unilatérale de toute offensive militaire sur tous les fronts pour permettre aux forces communistes vietnamiennes (VC/NVN) de retirer leurs troupes du territoire khmer. Les Khmers Rouges s’estiment trahis par leur allié vietnamien.

- 28 Janvier 1973 : Grande manifestation publique de 3 jours organisée par le gouvernement pour célébrer le retour de la paix.

- 2 Février 1973, le Syndicat des Ouvriers et Agriculteurs déclarent n'avoir plus confiance en la personne de Hang Thun Hak, Premier ministre.

- 8 Février 1973, grève des enseignants qui n'ont pas reçu leur salaire avec occupation de la Faculté de Pédagogie de Phnom-Penh.

- 17 Mars 1973, dans la matinée, un Commando d'hommes armés tente de pénétrer dans la Faculté de Pédagogie pour délivrer des personnes séquestrées par les grévistes. Une fusillade éclate : 2 morts et un blessé. Les rumeurs attribuent cette action à Lon Non, ministre attaché à l'Intérieur. Dans l'après-midi, un avion de chasse T28 piloté par So Photra, époux de la princesse Botum Bopha, fille de Sihanouk, largue des bombes sur le palais présidentiel de Chamcar Môn. Lon Nol est indemne, mais la caserne de la garde présidentielle est complète détruite. Il y a beaucoup de morts.

- 19 Mars 1973 : Le gouvernement de Hang Thun Hak prend des mesures contre les membres de la famille royale. Sirik Matak est assigné en résidence surveillée.

- 4 Avril 1973 : Lon Non donne sa démission de son poste du ministre attaché à l'Intérieur.

- 5 Avril 1973 : le Comité de la défense nationale décide de déférer 9 membres de la famille royale devant le Tribunal militaire.

- 17 Avril 1973 : démission de Hang Thun Hak de ses fonctions de Premier ministre.

- 24 Avril 1973 : Lon Nol crée par ordonnance un "Haut-conseil politique". Il est composé de Lon Nol (Président), Cheng Heng (Vice-Président), Sirik Matak et In Tam (membres).

- Mars-Avril 1973 : Sihanouk, président du FUNK, entreprend une tournée dans les zones libérées où il rencontre les chefs khmers rouges, Khieu Samphan, Son Sèn, Pol Pot, Hu Nim, Hou Youn.

- 10 Mai 1973 : In Tam est désigné Premier ministre. La Chambre des Représentants des Etats-Unis s'oppose à l'intervention de l'US Air Force au Cambodge.

- 15 Mai 1973 : La Commission des crédits du Sénat des USA décide à l'unanimité de ne plus accorder un dollar au Président Nixon pour les opérations militaires au Cambodge.

- 31 Mai 1973 : Cinq enfants et quatre proches de Sihanouk sont libérés. Ils sont libres de quitter le territoire.

- 20 Juin 1973 : Oum Manorine, beau-frère de Sihanouk et tous anciens collaborateurs de Sihanouk incarcérés depuis le 18 mars 1970 sont libérés et ils sont libres de quitter le territoire.

- 27 Juin 1973 : Le Président Nixon oppose son veto à l'amendement des deux Chambres du Congrès interdisant de poursuivre les opérations aériennes de bombardement sur le territoire khmer au-delà du 30 Juin 1973.

- 29 Juin 1973 : La Chambre des Représentants des USA adopte un amendement fixant au 15 Août la date de la suppression des fonds alloués aux opérations aériennes au-dessus du Laos et du Cambodge.

- 6 Juillet 1973 : Au nom de la république Khmère, Long Boret présente un plan de paix en 6 points, qui est rejeté par le FUNK (Front uni national du Kampuchéa).

- 15 Août 1973 : Cessation des interventions aériennes US Air Force au Cambodge.

- 9 Octobre 1973 : A l'occasion du deuxième anniversaire de la proclamation de la république Khmère, Lon Nol propose aux "Khmers de l'autre côté" d'entamer des négociations; ce que le GRUNK (Gouvernement d'Union nationale du Kampuchéa) rejette la proposition de Lon Nol.

- 10 Octobre 1973 : L’URSS reconnaît le GRUNK comme seul représentant légitime du Cambodge.

- 14 Octobre 1973 : In Tam présente la démission de son gouvernement, qui est refusé par Lon Nol.

- 22 Octobre 1973 : Remaniement du gouvernement In Tam.

- 27 Octobre 1973 : Dans une déclaration à la presse, Sihanouk annonce son intention de rester définitivement en Chine et d’y mourir avec sa mère.

- 5 Novembre 1973 : - La Reine Kossamak, accompagnée d’une suite de 43 personnes, dont 15 membres de la famille royale, quitte le Cambodge pour Canton à bord d’un avion d’Air France spécialement affrété par le gouvernement républicain. – A 16h30, un chasseur T28 piloté par le lieutenant Pich Lim Kuon, largue des bombes sur le palais présidentiel. Lon Nol est indemne.

- 30 Novembre 1973 : Lon Nol déclare qu’il est prêt à rencontrer Sihanouk.

- 4 Décembre 1973 : L’Assemblée générale de l’ONU commence à examiner la résolution présenté par 32 pays et visant à rétablir les droits légitimes du GRUNK.

- 6 Décembre 1973 : L’Assemblée générale de l’ONU décide, par 53 voix contre 50 et 21 abstentions, de repousser à l’année suivante l’examen de la question de l’attribution du siège du Cambodge à l’ONU.

- 7 Décembre 1973 : In Tam présente la démission de son gouvernement, qui a été acceptée par Lon Nol.

- 13 Décembre 1973 : Long Boret est désigné Premier ministre. Il forme un nouveau gouvernement.

- 17 Décembre 1973 : L’Assemblée générale de l’ONU rejette, par 55 voix contre 50 et 17 abstentions, un projet visant à ce que la délégation de la République Khmère ne soit plus accréditée auprès de l’ONU.

- Les généraux Sey Ung, gouverneur de Koh Kong, Mey Sichân, gouverneur de Kampot et commandant-adjoint de la 2e Région militaire, et le général commandant la place de Takéo sont relevés de leurs fonctions pour corruption (Vente de munition et de douilles vides à l’ennemi).

- 26 Décembre 1973 : Publication de la liste des membres du gouvernement de Long Boret.

 

1974

- Janvier/Février 1974 : Les forces communistes lancent des roquettes 122 sur Phnom-Penh, y faisant des centaines de morts et de blessés parmi la population civile.

- 17 Février 1974 : Les deux supérieurs des deux ordres bouddhiques adressent une lettre ouverte à l’opinion nationale et internationale, notamment à toutes les organisations religieuses du monde, pour dénoncer  les bombardements des forces communistes dirigés contre les quartiers et les monastères peuplés d’innocents.

- 31 Mars 1974 : Lon Nol met fin aux activités du Haut-conseil politique.

- 1er Avril 1974 : Sirik Matak est nommé haut-assistant du Président de la République. Création du « Comité Exécutif », composé de Lon Nol, Sirik Matak, Long Boret et général Sosthène Fernandez (Commandant en Chef du FANK).

- 26 Avril 1974 : Attentat contre Long Boret, Premier ministre.

- 27 Avril 1974 : Ralliement de 340 Khmers Rouges à Stung Kambot.

- 29 Avril 1974 : Ralliement de 1 600 Khmers rouges à Pursat.

- 13 Mai 1974 : Mise à la retraite d’office, pour cause officielle d’ancienneté, de nombreux officiers généraux, tels : les majors-généraux Peou Lim Var, Chuon Chhum et Chhay Lay ; les brigadiers-généraux Pring Tum, Sok Chiep, Tum Yam, Ouk Sam, Dan Men et Pen Randa.

- 14 Mai 1974 : Le Parlement vote une loi proclamant la nation en danger.

- 16 Mai 1974 : La presse locale et privée est autorisée à reparaître mais chaque Directeur de journal doit payer une caution de 1 600 000 Riels.

- 21 Mai 1974 : Arrestation d’enseignants et d’étudiants qui ont organisé des manifestations contre le gouvernement.

- Juin 1974 : Les manifestations des enseignants et d’étudiants se poursuivent.

- 4 Juin 1974 : Le Ministre de l’Education nationale, Kéo Sangkim et son conseiller, ancien ministre, Thach Chia, sont pris en otages par des étudiants et assassinés dans l’enceinte du lycée « 18 Mars 1970 » par des inconnus.

- 16 Juin 1974 : Remaniement du gouvernement de Long Boret.

- 9 Juillet 1974 : Nouvelle proposition de paix de Lon Nol est rejetée par le GRUNK.

- 15 Août 1974 : « Journée de l’Armée » : Défilé militaire des troupes armées devant la place Preah Cakaymoni Chetdey.

- 20 Septembre 1974 : Retour de Lon Non au Cambodge, après plus d’un an d’exil forcé à l’étranger.

- 26 Septembre 1974 : Le gouvernement dissout l’Association des membres du corps enseignant khmer (AMCEK) pour cause de subversion et activité antirépublicaines.

- 27 Novembre 1974 : L’Assemblée générale de l’ONU adopte, par 58 voix contre 56 et 20 abstentions, une résolution présentée le 18 Octobre 1974 par 23 pays et demandant aux parties khmères d’engager des pourparlers ; aux Etats membres et au Secrétaire général d’y prêter assistance ; aux Etats membres de respecter l’issue des pourparlers et de ne rien faire avant que les résultats de ces efforts aient été examinés par l’Assemblée générale à sa trentième sessions.

- Décembre 1974 : Début d’une grande offensive des forces communistes sur la rive orientale du Mékong, en place de la capitale.

 

1975

- Janvier 1975 : Poursuite de l’offensive des forces communistes visant à isoler la capitale.

- 7 Janvier 1975 : Le Prince Sihanouk déclare que plusieurs personnalités dont Cheng Heng, Sirik Matak, Long Boret et le général Sosthène Fernandez sont prêts à se rejoindre à lui.

- 13 Janvier 1975 : Le Président Ford demande au Congrès d’accorder une aide militaire de 222 millions de dollars et 100 millions pour l’assistance alimentaire au Cambodge.

- Mars 1975 : Durant les mois de Janvier-Mars, les forces communistes sont à la porte de la capitale où pleuvent les roquettes 122. Le Mékong est coupé à hauteur de Neak Luong.

- 21 Mars 1975 : Remaniement ministériel.

- 1er Avril 1975 : Lon Nol décide de quitter le Cambodge pour faciliter le gouvernement de la République de négocier avec Sihanouk. C’est une option USA.

- 12 Echec des tentatives de Long Boret pour le retour de Sihanouk. Evacuation et départ du personnel de l’ambassade des Etats-Unis du Cambodge, dont l’ambassadeur. Dissolution du gouvernement Long Boret et création d’un Comité Suprême destiné à passer les pouvoirs à Sihanouk. La France reconnaît le GRUNK.

- 14 Avril 1975 : Un chasseur T28, de l’armée de l’Air largue 2 bombes sur l’Etat-Major des Forces Armées Nationales Khmères (FANK). Il y a beaucoup de victimes.

- 17 Avril 1975 : Vers 9 h, début de la tentative de Lon Non pour s’emparer du pouvoir. Fin de l’après-midi, arrivée des Khmers Rouges à Phnom-Penh ; début du génocide et de l’évacuation de Phnom-Penh.

 

Sources : Livre de Ros Chantraboth – République Khmère ; Edition L’Harmattan. Thèse pour le doctorat en Science Politique (Mai 1975) – La république khmère : Structures constitutionnelles et réalités politiques. Livre du Norodom Sihanouk – Prisonnier des Khmers Rouges – Edition Hachette. Livre de David P.Chandler – Pol Pot Frère Numéro Un ; Edition Plon. Livre de Paul Dreyfus – Pol Pot – Le bourreau du Cambodge ; Edition Le Club.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sangha OP - dans République Khmère
commenter cet article

commentaires