Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 12:12

Promenade de l’Esprit 1

 

Depuis toujours, les Khmers ne parlaient que le mot d’union pour leur Nation. Mais, cherchaient-ils vraiment à réaliser cette union ? Pour le faire, il fallait d’abords trouver le sens commun des idées d’« intérêts supérieurs de la nation ».

 

Nous le savions que la société khmère se fendait déjà depuis la nuit des temps. Ce béant est sans doute les conséquences de plusieurs siècles de décadence. Aujourd’hui, cette société est-elle au seuil de l’implosion ? Personne n’est capable de prophétiser avec certitude l’avenir de la société khmère. Des Khmers pessimistes pensent que les jours de la société khmère sont comptés, dans vingt ans, la société khmère serait sino-vietnamisée. La population khmère serait minoritaire dans son propre pays, comme les Khmers Krom en Cochinchine.

 

La décadence est-elle suffisante pour expliquer ce pessimisme ? Bien sûr que non. Il y en a d’autres facteurs qu’on peut les étaler pour confirmer cette angoisse. Hippolyte Taine (1828-1893), philosophe et historien français, écrit ainsi dans son livre « La France contemporaine » : « Faible est toujours la proie du fort. Malheur à ceux que leur évolution trop lente livre au voisin qui subitement s’est dégagé de sa chrysalide et sort le premier tout armé !  Malheur aussi à celui dont l’évolution trop violente et trop brusque a mal équilibré l’économie intérieure, et qui, par l’exagération de son appareil directeur, par l’altération de ses organes profonds, par l’appauvrissement graduel de sa substance vivante, est condamné aux coups de tête, à la débilité, à l’impuissance, au milieu de voisins mieux proportionnés et plus sains ! ».          

 

Mais, au milieu de nulle part, il y a aussi des Khmers optimistes, qui ne sont pas dans la déprime, veulent croire encore à la solidité de la fondation millénaire de la société khmère : Les fondamentaux, bâtis autour d’un noyau massif, en s’appuyant sur une tradition solide et dynamique, sont toujours conservés. Il nous reste donc de trouver une noria qui permettra de prendre les « valeurs unifiantes » dans le puits des « fondamentaux khmers » pour bâtir une « Union des Forces Vivantes Khmères ». Certains groupes Khmers instruits ont fait le raccourci en prenant les accords de paix du 23 Octobre 1991, signés à Paris par les parties belligérantes khmères, sous l’auspice de l’ONU, comme un repère de rassemblement des opposants du régime de Phnom-Penh et son protecteur, le Vietnam. Récemment encore, un autre groupe khmer a même l’idée de créer un Protocole d’Entente (PE) entre les Khmers, sur la base des accords du 23 Octobre 1991, dans le but, de soigner le péril khmer.

 

Je constate que les Pessimistes et les Optimistes ne croisent pas les bras pour regarder le péril de leur pays. Les Premiers pensent et analysent les causes de ce danger, les Seconds font des propositions pour le soigner. Mais, leurs gesticulations durent déjà deux décennie et chaque démonstration annuelle de survie de ce flamme patriotique, à Paris et ailleurs, soulevait plus du problème de division que de l’union. Mon ami Lim Kim Ya a sans doute raison d’insister au groupe PE que sa volonté est estimable, mais la logique de cette démarche est regrettable : Pourquoi cherchions-nous toujours la solution compliquée en créant une nouvelle structure d’opposition, et nous savons pertinemment qu’il en existe déjà plusieurs. Lim Kim Ya accentue encore dans ses propos ainsi : Ce qui nous, Khmers, manquons aujourd’hui, ce n’est pas les idées, c’est plutôt le courage d’affronter directement le péril khmer au Srok Khmer. Sur ce point, Patrick Deville dans son livre « Kampuchéa », (Edit. Seuil Sept 2011) fait une remarque déplaisante qu’au Cambodge, un certain nombre des Altesses et des membres de l’opposition ont des passeports français ou autres pays occidentaux. Je laisse aux lecteurs la liberté de jaser avec leurs amis sur cet humour noir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sangha OP - dans Promenade de l'Esprit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sangha OP
  • Le blog de  Sangha OP
  • : La grande Voie n'a pas de porte. Des milliers de routes y débouchent. (Proverbe zen)
  • Contact

Recherche

Liens