Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 07:24

 

DSC05407

 

 

images (6)-copie-1

Sihanouk, ou la négation de la culture

  

Un des traits de son caractère qui explique le mieux le comportement de Sihanouk au temps de sa dictature, c'est l'absence totale de culture générale qui faisait de lui l'un des leaders les plus ignares de notre époque. L'ignorance crasse de Sihanouk, cet homme qui dans toute son existence n'a jamais rien lu d'autre que les coupures de presse qui parlaient de lui, échappait cependant à certains visiteurs étrangers qui se laissèrent abuser par sa prolixité. Notre tyran, en effet, est extrêmement bavard comme chacun sait; mais ses propos intarissables étaient surtout destinés à camoufler la vacuité de son esprit. Sa tactique habituelle a toujours consisté à n'a jamais laisser ses interlocuteurs placer une seule parole. Une conversation avec Sihanouk ne pouvait être qu'un monologue, et il n'en a ailleurs jamais été autrement. L'explication à ce sujet est simple : il fallait empêcher à tout prix les interlocuteurs d'orienter la conversation vers des sujets où l'ignorance de Sihanouk serait apparue dans toute son immensité.

 

C'est pourquoi le registre des sujets abordés par Sihanouk dans ses bavardages avec les étrangers, comme dans ses discours à la radio, a toujours été limité, conformément à son indigence intellectuelle. Car de quoi notre homme était-il capable de parler, sinon de cuisine et de cinéma, puisque toute son érudition s'arrêtait là. Nous avons ainsi été régentés pendant quinze ans par un "leader" totalement inculte, ne possédant pas une once de ce qui fait "l'honnête homme", et qui en plus n'admettait pas qu'aucune intelligence puisse s'affirmer dans le pays. On comprend ainsi pourquoi Sihanouk manifestait une hostilité si violence envers nos intellectuels et diplômés, et d'une manière générale envers tous ceux qui possédaient la culture, ou simplement le bon sens dont il a toujours été complètement dépourvu.

 

Le régime qu'il nous avait imposé a donc été, sur le plan de l'esprit, celui de l'ignorance triomphante et de l'abêtissement systématique. En même temps, Sihanouk étalait en toute circonstance la plus affligeante vulgarité, comme on l'a si bien vu ces dernières années (avant 1970) avec ses lamentables productions cinématographiques et avec une certaine revue soi-disant humoristique (intitulée "Phseng-Phseng"), dont il choisissait lui-même toutes les photos selon les critères d'un érotisme de bas étage. Ce régime, appelé « le Sangkum Reasrt Niyum » a ainsi été une perpétuelle offense à notre culture et aux valeurs traditionnelles qui font la richesse de la civilisation khmère.

 

Après sa destitution par le Parlement en 1970, Sihanouk, un « play boy » et un « histrion »,  était devenu un perroquet docile, la voix de ses maîtres vietnamiens et chinois communistes. Loin d’être un effet du hasard, Sihanouk, promoteur et grand complice du génocide du peuple khmer a été d’un long processus historique, dont a été sans conteste, le Maître d’œuvre, le Principal Responsable durant trente-quatre années de son règne dictatorial (1942-1976). Plus Sihanouk tentait de se disculper, plus il s’accusait, s’empêtrant dans le contradictoire, l’infantile, l’absurde et dans cette évidence : Sans lui, tout cela ne serait pas arrivé !

 

L’histoire a sa mémoire et son Tribunal. Elle a déjà inscrit dans leurs mémoires détails, les méfaits de Sihanouk ayant tissé la trame génocidaire. Aujourd’hui, après la mort de Sihanouk, le Peuple Khmer s’est définitivement libéré de l’emprise maléfique de ce despote inculte, marionnette au rabais des Vietnamiens et Chinois communistes.

 

images-copie-1

 Les noms "Sihanouk-Pol Pot" synonymes de génocide.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sangha OP
  • Le blog de  Sangha OP
  • : La grande Voie n'a pas de porte. Des milliers de routes y débouchent. (Proverbe zen)
  • Contact

Recherche

Liens