Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 08:04

Télégramme poste de M. Sim Var à Norodom Sihanouk (Pékin) du 20 juin 1974

 

C’est bien aimable à vous de répondre à mon télégramme du 15 mai dernier.

 

Souffrez donc que je vous en remercie vivement malgré les injures les plus grossières dont vous m’avez abreuvé et dont je me ris allègrement, car vous m’y avez déjà habitué depuis fort longtemps. Je vous en remercie d’autant plus qu’elle prouve que vous m’avez parfaitement compris. Et pour mieux vous servir, je m’en vais la faire diffuser in-entenso avec mes commentaires bien entendu.

 

Et pourtant poursuivant l’unique but de mettre fin à cette guerre fratricide provoquée délibérément par votre orgueil insensé, je vous avais proposé ainsi qu’à Lon Nol deux choses : Refus de tout soutien étranger et autodétermination du peuple pour qu’il puisse choisir librement le régime de sa préférence.

 

Mais seul vous m’avez répondu comme d’habitude, de la façon la plus stupide en attribuant comme toujours vos propres faits à ceux qui n’ont absolument rien à se reprocher avec un art consommé dans lequel vous êtes passé maître. Cela ne trompe plus personne, sauf peut-être certains étrangers qui ont d’ailleurs intérêt) l’être, pour les besoins de leur cause.

 

Mais si vous avez la mémoire courte, souffrez donc que je vous la rafraîchisse pour vous rappeler vos propres faits.

 

En voici quelques-uns parmi les plus illustres :

 

- En 1955, qui donc a imposé à la nation Khmère les fameux principes de Pancha Sila, autrement dit politique de neutralité ?

 

N’est-ce pas un certain Sihanouk ?

 

- Qui donc, à partir de 1967, a permis aux communistes vietnamiens d’installer leurs bases militaires en territoire khmer, en violation flagrante de ladite politique de neutralité ?

 

N’est-ce pas le même Sihanouk ?

 

- En 1968, quand les occupants étrangers se comportaient par trop cavalièrement comme s’ils étaient en pays conquis en perpétrant des exactions intolérables sur nos populations des frontières, qui donc a donné le feu vert aux forces aériennes d’Amérique pour qu’elles bombardent ces bases militaires étrangères en territoire khmer, si n’est pas vous, Sihanouk ?

 

- En 1970, qui donc a condamné le peuple khmer pour avoir commis le crime de protester contre les exactions commises par les communistes vietnamiens ? N’est-ce pas encore et toujours le même Sihanouk ?

 

Naturellement, comme vous êtes fourbe de naissance, vous êtes certainement d’attribuer ces faits à …Sim Var ou à quelqu’un d’autre, faits qui vous ont pourtant valu votre honteuse destitution prononcée à l’unanimité par votre propre Parlement.

 

N’empêche que tout récemment encore vous avez reconnu, de bouche à oreille, en être l’auteur à votre propre mère, Sa Majesté la Reine Kossamak, qui reste malgré tout une digne et brave femme.

 

Et si votre mémoire est toujours défaillante, je tiens aussi toujours à vous la rafraîchir davantage encore en vous rappelant qu’aveuglé par votre haine et votre soif de vengeance, vous avez conclu un pacte militaire à Canton, en avril 1970, avec les ennemis traditionnels du peuple khmer, permettant à ces derniers d’agresser votre propre pays jusqu’à maintenant, ce qui vous a valu d’être condamné à mort pour crime de haute trahison par la Cour Criminelle.

 

C’est peut-être votre droit de suivre en cela la tradition des anciens rois khmers, mais le peuple khmer qui en est la victime innocente, a parfaitement lui aussi le droit de se défendre légitimement contre n’importe quel traître.

 

Les responsables américains ont-ils reconnu avoir ordonné, en Mai 1970 « l’invasion partielle » du Cambodge ? Mais ils n’ont aucun motif de la nier, puisque cette intervention militaire, parfaitement conforme aux Accords de Genève de 1954, n’a été décidée que pour répondre à l’agression communiste vietnamienne, ce qui était d’ailleurs dans la logique des choses voulues par vous-même, Sihanouk.

 

Mieux encore, au lieu de vous arrêter en si bon chemin, vous avez récemment signé un accord avec Hanoï lui donnant le droit, en violation des accords de Paris, d’installer légalement des bases militaires en territoire khmer avec des modifications de frontière, vous moquant royalement ainsi des souffrances infligées injustement au peuple khmer.

 

Si après tant de crimes si monstrueux vous prétendez encore avoir la conscience tranquille en professant à mon égard votre « souverain mépris », alors là, laissez-moi rire, car lorsque quelqu’un est descendu plus bas que terre et se donne quand même une importance qu’il n’a pas, quelle attitude prendre sinon celle de l’indifférence la plus parfaite ?

 

 

Paris, le 20 juin 1974

Signé : Sim Var. 

 

Cliquez ici pour lire le télégramme de Sihanouk.

Partager cet article

Repost 0
Published by Srey Santhor - dans République Khmère
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sangha OP
  • Le blog de  Sangha OP
  • : La grande Voie n'a pas de porte. Des milliers de routes y débouchent. (Proverbe zen)
  • Contact

Recherche

Liens